Les derniers articles
Loading...
jeudi 6 mars 2014

Terre des hommes



Cliquer sur ce lien pour le texte intégral. Voici un texte très révélateur d’Antoine de Saint Exupéry écrit en 1939 dans son ouvrage «Terre des Hommes», où l'on peut lire à la page 135:

«Eau, tu n’as ni goût, ni couleur, ni arôme, on ne peut pas te définir, on te goûte sans te connaître. Tu n’es pas nécessaire à la vie, tu es la vie ! Tu nous pénètres d’un plaisir qui ne s’explique point par les sens. Avec toi rentrent en nous tous les pouvoirs auxquels nous avions renoncé. Par ta grâce, s’ouvrent en nous toutes les sources taries de notre cœur. Tu es la plus grande richesse qui soit au monde, et tu es aussi la plus délicate, toi si pure au ventre de la Terre. On peut mourir sur une source d’eau magnésienne. On peut mourir à deux pas d’un lac d’eau salée. On peut mourir malgré deux litres de rosée qui retiennent en suspend quelques sels. Tu n’acceptes point de mélange, tu ne supportes point l’altération, tu es une ombrageuse divinité. Mais tu répands en nous un bonheur infiniment simple.»

Si l'on ne peut être qu'admiratif de la prose de Saint-Exupéry, il y a plusieurs choses surprenantes. Tout d'abord, SaintEx fait référence à «...un plaisir qui ne s’explique point par les sens...». Nous avons donc ici affaire à une connaissance intellectuelle de l'eau et non à l'eau elle-même. Tout un roman pourrait être écrit à partir de ces quelques mots qui contredisent violemment la vision d’un Novalis, où l’eau se définit d’abord comme une sensation. On voit aussi dans ce texte que la chimie a déjà sérieusement contaminé le propos avec les mots: "magnésiennes", "salée", "sels". Il est aussi étrange de voir le mot «vie» répété 2 fois, puis quelques phrases plus loin l’expression «...toi si pure...». Or, comme le dit très bien un proverbe chinois, «Une eau trop pure ne produit pas de poissons...». Avec ce texte on a donc déjà mis un pied dans le fantasme très pervers de la pureté de l’eau. Enfin, il est également assez bizarre de voir apparaître la notion de «pouvoirs» qui est complètement étrangère à l’eau. L'eau ne donne en effet aucun pouvoir. Il y a donc l'eau qui procure des sensations au corps à la "Novalis" et l'eau qui fascine l'esprit par sa pureté à la "Saint-Exupéry". A chacun de se positionner par rapport à son ressenti de l'eau.

Pour comparaison avec Novalis, voici les mots clés du texte de Saint-Exupéry.On voit bien que ce qui fascine Saint-Exupéry est plus le pouvoir, la mort et la négation que l'eau elle-même qui n'est finalement ici qu'un prétexte pour écrire.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Toggle Footer